lundi 18 décembre 2017| 37 riverains
 

Une place Louis Baillot pour honorer la mémoire du militant

À l’angle des rues Ordener et Marcadet. Homme politique, député du 18e, Louis Baillot a toujours vécu à Montmartre.

La place Louis Baillot a été inaugurée, jeudi 12 janvier 2012 à l’angle des rues Ordener et Marcadet, dans le 18e arrondissement de Paris. Militant communiste, Montmartrois, conseiller de Paris, député du 18e, Louis Baillot, décédé en mai 2008, était une figure politique majeure de l’arrondissement.

Un vœu, voté à l’unanimité du conseil d’arrondissement du 18 octobre 2011, est à l’origine de l’inauguration de cette place, jeudi 12 janvier 2012. Né rue de l’Abreuvoir à Montmartre en 1924, Louis Baillot a toujours vécu dans le 18e. « Sa vie particulièrement riche se confond avec l’histoire de l’arrondissement », avait alors rappelé Felix Beppo, adjoint au maire du 18e chargé de l’espace public.

Adhérent communiste depuis 1944, Louis Baillot avait été député de Paris, quartier Chapelle - Goutte d’Or (la 27e circonscription à l’époque) de 1967 à 1968 et de 1973 à 1978. Sa permanence était située non loin de la place inaugurée, située entre les rues Ordener et Marcadet. Il avait également occupé les fonctions de conseiller régional d’Ile-de-France de 1967 à 1976, avant d’être élu député européen de 1979 à 1989.

Contre la guerre

Le militant puisait son énergie politique dans une série d’événements qui avait marqué sa vie sociale. Ingénieur, salarié de l’Office national d’études et de recherches aéronautiques (ancêtre de l’Aérospatiale), Louis Baillot avait été licencié après un meeting anti-colonial en 1949. Une bagarre avait éclaté avec des militants d’extrême droite. Il avait perdu un œil. Il avait aussi été emprisonné à Fresnes entre octobre 1952 et janvier 1953, pour avoir manifesté contre la guerre en Indochine.

Sa veuve, Yvette Baillot, Daniel Vaillant, maire du 18e, Bertrand Delanoë, maire de Paris, et Ian Brossat, élu PC de l’arrondissement et conseiller de Paris, ont tous loué la mémoire de Louis Baillot lors de brefs discours. La famille et les vieux compagnons de route du militant occupaient la majorité des chaises placées face aux orateurs.

Avant les discours d’inauguration, place Louis Baillot. De gauche à droite : Christophe Caresche, député de la 18e circonscription ; Catherine Vieu-Charrier, adjointe au maire de Paris, chargée de la Mémoire et du monde combattant ; Daniel Vaillant, maire du 18e ; Yvette Baillot, Bertrand Delanoë, maire de Paris, Lionel Jospin, ex-Premier ministre et ancien député du 18e ; Ian Brossat, élu PC du 18e et conseille de Paris ; Claude Estier, ancien député du 18e.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes