mardi 17 octobre 2017| 17 riverains
 

Une rue pour rendre hommage à Dora Bruder et Modiano

Le 41 boulevard Ornano, où vivaient la jeune Dora Bruder et sa famille, au début de la Seconde Guerre mondiale.

Dora Bruder, jeune fille juive qui habitait boulevard Ornano, dans le 18e arrondissement de Paris, au début des années 40, aura une rue à son nom dans le quartier, a annoncé Anne Hidalgo, lundi 19 janvier 2015. Son histoire a été racontée par le prix Nobel de littérature, Patrick Modiano.

C’est un immeuble sans charme particulier. Au pied duquel figurent un bazar qui vend de tout et un kebab. Mais, au 41 boulevard Ornano, dans le 18e arrondissement de Paris, le bâtiment en pierre de taille blanche a une histoire à raconter. C’est l’écrivain Patrick Modiano, prix Nobel de littérature en octobre 2014, qui l’a dévoilée dans son livre Dora Bruder.

C’est l’hiver 1988. Modiano, dont l’œuvre se mêle aux rues de Paris, lit un vieux Paris-Soir de 1941. Une petite annonce retient son attention : les parents de Dora Bruder, recherchent leur fille de 15 ans. Elle a disparu. Une brève description dans le journal : « Un mètre cinquante-cinq, visage ovale, yeux gris marrons, manteau sport gris, pull-over bordeaux. »

Une fugue, pense sa famille qui habite depuis longtemps cette adresse située à quelques centaines de mètres de la porte de Clignancourt. Des années durant, rapporte le journal Le Monde, Modiano est hanté par cette silhouette qui lui rappelle sa propre adolescence. « Moi aussi j’ai fait des fugues, comme on en fait tous vers 14-15 ans. Je me suis senti un peu solidaire », a raconté l’écrivain lors de la soirée qui lui était consacrée au Théâtre de la Ville, lundi 19 janvier 2015.

Aidé par l’avocat Serge Klarsfeld, Patrick Modiano part à la recherche de Dora Bruder. La piste conduit au camp d’internement de Drancy, dans la région parisienne, puis à Auschwitz, où l’adolescente a été gazée en 1943. Publié chez Gallimard en 1997, Dora Bruder raconte l’ensemble de son enquête. Sous réserve d’un vote favorable en conseil d’arrondissement, puis au conseil de Paris, une rue(*) du 18e portera la nom de Dora Bruder. Hommage conjugué à l’Histoire comme à la littérature.

(*) Il s’agira en fait d’une partie du mail Belliard, précise la mairie du 18e.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • bouleversant récit que le livre de Modiano, merveilleuse idée que de donner son nom à cette rue, à cet endroit ou elle a vécut, nous devons par devoir de mémoire , en souvenir de cette periode terrible , lui rendre hommage en donnant son nom à cette rue..c’est une profonde initiative et je vous en félicite.Comme Anne Franck , Dora survit grâce au souvenir et à cette initiative .
    cordialement
    Léa

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes