lundi 18 décembre 2017| 16 riverains
 

Les premiers pas de La Louve avec les habitants du 18e

La Louve, futur supermarché coopératif, a organisé, samedi 8 mars 2014, une journée portes ouvertes dans son local temporaire de la Goutte d’or afin d’expliquer son projet original aux habitants de l’arrondissement.

De nombreux habitants du 18e arrondissement de Paris, sans doute encouragés par la météo estivale, ont participé à la journée portes ouvertes organisée samedi 8 mars 2014 par l’association Les amis de La Louve, dans son tout nouveau local temporaire du 61, rue de la Goutte d’or. L’idée était de présenter aux riverains le concept de La Louve, un supermarché très spécial qui ouvrira ses portes courant 2015 dans le quartier Amiraux-Simplon. Le local actuel, un ancien cybercafé loué à Paris Habitat, servira aux réunions des adhérents et aux premières distributions de produits, avant l’ouverture du vrai lieu. 

Devant la devanture, des musiciens sont venus improviser un petit concert. Un peintre/tagueur a été convié à décorer un rideau de fer sur le côté. Sur le trottoir, les bénévoles de l’association invitent les passants à boire un café ou manger un morceau, et à laisser leurs coordonnées si le projet les intéresse. La candidate du Front de gauche aux municipales, Danièle Attala, a même fait un passage avec son équipe de distributeurs de tracts. Un moment pas forcément apprécié de certains bénévoles de La Louve, qui ne souhaitaient pas ce type d’interférences.

Atelier de peinture végétale

Dans le local, un atelier de peinture végétale est organisé pour des enfants du quartier. Plus tard, ils auront droit à un spectacle de marionnettes fabriquées avec des matériaux récupérés, Voyage en pays glidou, sur le thème du commerce équitable. Un film a aussi été projeté, expliquant le fonctionnement de la Park Slope Food Coop, le modèle de la Louve. « Je suis venu en voisin, j’habite dans la rue de la Goutte d’or, explique Lionel. Je suis responsable associatif, le modèle m’intéresse à titre personnel, mon épouse aussi. Je pense adhérer et participer au projet. Même si je me pose des questions, pour l’instant, sur le financement et le concept : sera-t-on bien dans un modèle coopératif à la française ? »

Virginie, elle, habite à deux pas aussi, de l’autre côté du boulevard Ornano. Elle accompagne une amie qui adhère à l’association chargée du projet : « Je suis venue m’informer. C’est vraiment une belle idée, j’aime bien la notion de donner de son temps pour créer un nouveau modèle économique. » Beaucoup de visiteurs remplissent la fiche de contact, pour être tenus informés. Audrey Noeltner, urbaniste et membre de La Louve, est ravie de cette journée, dans laquelle elle est s’est fortement investie : « Nous avons reçu beaucoup de personnes, surtout des gens du coin, parce qu’on avait distribué des tracts à proximité. Ils sont curieux, surtout ceux qui connaissaient ce local désaffecté depuis des mois. Il faut prendre le temps de leur expliquer l’esprit particulier de ce projet. Avec une journée comme celle-ci, on a l’opportunité de le faire. »

Système D

Il a fallu deux mois pour rénover l’endroit, avec l’aide d’une trentaine de bénévoles, qui ont peint, débarrassé les gravats, poncé, etc. « c’était dans un état vraiment catastrophique, raconte Dominique, anthropologue et adhérente elle-aussi, depuis qu’un de ses fils lui en a parlé. Ca m’a botté, cette idée que les gens reprennent leur vie en main. » Un architecte a supervisé les travaux, et un électricien a donné de son temps pendant quatre jours pour tout remettre aux normes. Le système D a bien fonctionné, avec de la récup’ de pots de peintures, de chaises, tables, cafetières.

Le public est invité à l’inauguration du local, vendredi 14 mars de 18h à 22h et samedi 15 mars de 11h à 18h.

La Louve sur Facebook

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes