dimanche 20 août 2017| 22 riverains
 

Campagne de prévention contre les incendies à Paris

L’incendie, en 2009, d’un hôtel meublé rue Hermel, dans le 18e, avait fait quatre blessés et jeté plusieurs familles dans la rue.

Ces dernières années, plusieurs incendies ont marqué la vie du 18e arrondissement de Paris. La Ville, la préfecture de police et les sapeurs-pompiers ont lancé, mardi 20 mars 2012, une campagne de prévention et de sensibilisation contre les incendies dans la capitale. Affichages, spots radios seront diffusés, et des dépliants seront distribués dans les immeubles parisiens.

« Les incendies d’habitations sont un sujet majeur où la fatalité n’a pas lieu d’être, » a introduit Jean-Yves Mano, adjoint chargé du logement auprès de Bertrand Delanoë, maire de Paris. Mardi 20 mars 2012, en association avec les sapeurs-pompiers, la préfecture de police et la Ville de Paris, une campagne de sensibilisation a été lancée, dans le hall du 38, boulevard Henri IV, 4e arrondissement. Du 21 mars au 3 avril 2012, des affiches seront installés sur les abris bus et des spots radios diffusés. Il est également prévu l’affichage d’affichettes et la distribution d’un dépliant dans les logements sociaux, puis dans l’ensemble des immeubles parisiens.

« Nous sommes intervenu sur 16 000 incendies en 2010, » explique Samuel Bernes, commandement de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Cette même année, 133 incendies ont entrainé 22 décès. En moyenne, un feu d’appartement se déclare toutes les deux heures dix-neuf dans la capitale. La majorité des incendies est causée par inadvertance : une bougie, une cigarette non éteinte. Un départ de feu sur quatre est aussi dû par une installation électrique défectueuse.

Garder son calme

« C’est une campagne de sensibilisation et de pédagogie à l’attention de tous les Parisiens, » commente Xavier Castaing, chef de service de la communication au cabinet du Préfet de police. Durant les vacances de Pâques, les centres de loisirs seront invités dans les casernes de pompiers afin de les sensibiliser à la prévention des risques et des gestes à adopter en cas de feu. « Les victimes d’incendies ont souvent suivi leur instinct de survie et ont paniqué, explique Samuel Bernes. Alors que, dans une situation de danger, le calme doit être de rigueur. »

Cette campagne de sensibilisation met l’accent sur l’installation de détecteur d’incendie, obligatoire dans toutes les habitations à partir du 8 mars 2015. Ce système émet un son de 85db et permet de réveiller les habitants. 70 % des incendies mortels ont lieu durant la nuit et causent deux tiers des décès. « Les détecteurs doivent être placé près des chambres, explique Pascal Durand, directeur départemental des 3F, gérant de 850 logements dans le 18e arrondissement. Sa mise en place est à la charge de l’occupant de des lieux, qui devra en informer son assurance. » Dans les pays où l’installation de détecteur de fumée est obligatoire, le nombre de victimes a été divisé par deux.

Lire aussi :
- L’incendie d’un hôtel meublé rue Hermel fait quatre blessés légers
- Sans faire de victimes, un incendie ravage un bar, rue Duc

Portfolio

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes