dimanche 22 octobre 2017| 19 riverains
 

Votation citoyenne dans le 18e : 95,8 % des participants contre la privatisation de La Poste

7979 personnes ont participé, dans le 18e arrondissement de Paris, à la votation citoyenne sur l’avenir de La Poste. 95,8 % d’entre eux ont répondu « Non » à la question : « Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour la privatiser. Etes-vous d’accord avec ce projet ? » Le « Oui » a recueilli 2,6 % des suffrages.

L’urne est posée sur le trottoir, à deux pas de l’entrée du bureau de Poste de la rue Duc, dans le 18e arrondissement de Paris. Ce samedi matin, 3 octobre 2009, des militants du Parti de gauche accueillent les votants. Alika s’approche. La jeune femme inscrit son nom et ses coordonnées sur la feuille d’émargement. À la question : « Le gouvernement veut changer le statut de La Poste pour le privatiser. Etes-vous d’accord avec ce projet ? » elle coche « Non », sur le bulletin de vote. « Je connais bien les effets de la privatisation du service postal en Belgique, explique-t-elle, où, ces dernières années, des centaines de petits bureaux de vote ont été fermés. »

JPEG - 38.3 ko
Alika vote rue Duc, sur le trottoir du bureau de Poste.

Comme partout en France (plus de deux millions de personnes au total ont voté), les habitants du 18e arrondissement ont massivement participé à la votation citoyenne sur l’avenir de La Poste : 7979 personnes du quartier, selon le comité organisateur, ont donné leur avis. 95,8 % d’entre elles ont manifesté leur opposition à une éventuelle privatisation de ce service public emblématique. Hommes et femmes toutes générations confondues craignent avant tout les fermetures de bureau et les augmentations de tarifs.

JPEG - 40.9 ko
Près de 2000 personnes ont voté dans l’urne placée place Jules Joffrin.

Damien, lui, a déposé un bulletin « Oui » dans l’urne placée devant l’entrée du métro Jules Joffrin (2000 personnes ont voté à cet endroit). Jeune papa, ingénieur, ce trentenaire est mécontent du service rendu par La Poste. « Je suis un habitué du bureau de Marx Dormoy, dit-il. Et, franchement, j’en ai assez de perdre mon temps dans des files d’attente qui n’en finissent pas. Il faut presque prendre une journée de congé pour retirer un colis ! Je ne sais pas si changer de statut ou privatiser va changer cette situation, mais cela ne peut pas être pire. »

Les militants politiques sourient. « Depuis des années les gouvernements successifs laissent pourrir la situation de La Poste afin de préparer l’opinion à sa privatisation, » soulignent-t-ils. Avant de se féliciter de la mobilisation des riverains : « C’est bon signe. Ce scrutin prouve l’attachement des citoyens à La Poste. Ce vote n’a peut-être pas de valeur juridique, mais impossible pour le gouvernement d’ignorer cette mobilisation populaire : il n’a désormais d’autre choix que celui d’organiser un vrai référendum sur l’avenir de La Poste. »

Lire aussi sur le site : Le statut de La Poste en débat dans le 18e arrondissement.

Quelques résultats dans le 18e arrondissement
L’arrondissement comptait une quinzaine de bureaux de vote (sans compter les bureaux de Poste) ouverts, pour certains, depuis lundi 28 septembre 2009.

- Abbesses : 845 suffrages exprimés, 774 « Non », 33 « Oui », 30 blancs ou nuls ;

- Château Rouge : 663 exprimés, 510 « Non », 13 « Oui », 38 blancs ou nuls ;

- Marx Dormoy : 526 suffrages exprimés, 502 « Non », 10 « Oui », 14 blancs ou nuls ;

- Rue Duc : 520 exprimés, 510 « Non », 8 « Oui », 2 blancs ou nuls ;

- Rue Marcadet : 427 exprimés, 418 « Non », 5 « Oui », 4 blancs ou nuls ;

- Boinod : 306 exprimés, 290 « Non », 4 « Oui », 12 blancs ou nuls ;

- Porte Montmartre : 278 exprimés, 272 « Non », 3 « Oui », 3 blancs ou nuls ;

- Philippe de Girard : 263 exprimés, 245 « Non », 9 « Oui », 9 blancs ou nuls ;

- Porte de la Chapelle : 208 exprimés, 206 « Non », 2 « Oui ».

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes