mardi 17 octobre 2017| 11 riverains
 

Pierre-Yves Bournazel, du 18e au Grand Paris

Ambitieux, Pierre-Yves Bournazel, UMP, se voit maire du 18e en 2014. Photo © Moland Fengkov.

Chef de file de l’opposition UMP dans le 18e arrondissement de Paris, Pierre-Yves Bournazel a étendu son champ d’action au Grand Paris en début d’année. Mais son objectif prioritaire reste la conquête de la mairie du 18e, en 2014. Entretien.

Pierre-Yves Bournazel voit grand. Nommé en début d’année secrétaire national de l’UMP, en charge des grandes métropoles, l’élu d’opposition dans le 18e arrondissement de Paris, voit dix-huit mois de travail ainsi récompensés. Depuis un an et demi, en effet, il s’occupe du dossier du Grand Paris. Il rencontre régulièrement architectes, sociologues et associations d’Iles-de-France.

Ses statuts de conseiller régional et de la Ville de Paris l’ont préparé à cette tâches. « Paris est une grande métropole européenne et internationale, explique l’élu aux allures d’étudiant. Mais elle ne doit pas rester autocentrée. Elle doit s’inscrire dans sa région, à l’image d’autres capitales de province. » Le ton est ferme, l’argumentaire construit.

Le 18e, « priorité absolue »

« Dans ce dossier, tous les thèmes ont été abordés : du développement durable au maillage des transports, en passant par le développement économique, le logement, ou encore le rayonnement culturel. » Le militant est déjà aguerri : « C’est un projet présidentiel. Il nous faut porter sa parole. »

« Mais depuis trois ans, ma priorité absolue reste le 18e. », rappelle Pierre-Yves Bournazel. L’objectif politique est toujours clair : gagner la mairie d’arrondissement. Cela lui prendra le temps nécessaire. « Je travaille sur le long terme. Il ne s’agit pas simplement de se présenter lors des élections. » Il habite l’arrondissement depuis 2008. D’abord rue Damrémont, désormais rue du Mont Cenis, pas très loin de sa nouvelle permanence.

Travail de terrain

Près de 200 000 personnes vivent dans l’arrondissement, qu’il faut aborder, entendre, puis convaincre. « Je me consacre au travail de terrain avec mon équipe d’élus et de bénévoles. Nous rencontrons les habitants. Ma méthode, c’est l’écoute et l’aide à la démarche, et il y en a beaucoup : sécurité, propreté, voirie, logement, insalubrité, garde des enfants... »

« Nos moyens sont encore faibles par rapport à ceux de la majorité, mais nous avançons. La nouvelle permanence est opérationnelle, comme un nouveau site Internet. Ma lettre mensuelle est diffusée à plusieurs milliers d’exemplaires. » Pour Pierre-Yves Bournazel, « la gauche s’essoufle à Paris ». « À nous de préparer l’alternance », précise-t-il en abordant les élections municipales de 2014.

Ravir la mairie

« Nous gagnerons sur les idées, sur les projets, insiste le jeune élu. Avec une droite moderne et sociale, qui a acté l’évolution sociologique de la ville. » Celle qu’il revendique incarner : il soutient le Pacs, n’est pas hostile à l’aménagement des voies sur berge, veut favoriser le développement des transports en commun. « A nous d’avoir un temps d’avance sur la gauche... »

Pierre-Yves Bournazel croit réellement en ses chances de ravir la mairie du 18e à la gauche. Pour lui, « c’est le même électeur parisien qui a voté Sarkozy en 2007, réelu Delanoë, en 2008, et soutenu Europe Ecologie aux élections régionales de 2009. » Déduction : « L’électorat parisien n’est pas idéologique. Nous gagnerons en étant décomplexés et en innovant. En particulier sur les questions d’urbanisme et de logement. »

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Pierre-Yves Bournazel, du 18e au Grand Paris 9 mai 2011 10:07, par Anne Herry

    j’ai eu l’occasion de rencontrer Pierre Yves bournazel, à maintes reprises à sa permanence à la Mairie. C’est un homme en laquelle j’ai entière confiance et que je vois effectivement guider le 18ème vers une position plus à droite.
    Il est à l’écoute de toute personne qui vient le voir et à un esprit très pointu et moderne pour mener notre 18ème vers des prises de position radicales, particulièrement en matière de sécurité et de logement. Je lui souhaite, et il le sait, toutes les chances de succès, et ferais en sorte de proposer mon soutien si cela s’avérait utile.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes