mardi 17 octobre 2017| 15 riverains
 

C. Caresche : « À l'Assemblée, il faut être pertinent »

L’activité parlementaire 2011 de Christophe Caresche. En bleu, les domaines pour lesquels il est classé parmi les 150 premiers députés ; en rouge, parmi les 150 derniers (infographie dixhuitinfo.com/photo Assemblée nationale.

Les députés ont retrouvé les bancs de l’Assemblée nationale le 9 janvier 2012. C’est l’occasion de faire le point sur l’activité parlementaire de Christophe Caresche, député de la 18e circonscription de Paris qui briguera un quatrième mandat en juin prochain. Bilan : c’est l’un des élus les plus assidus au Palais Bourbon.

Selon le site Internet nosdeputes.fr, Christophe Caresche, député PS de la 18e circonscription (qui recouvre une large partie du 18e arrondissement de Paris et un petit bout du 9e), est l’un des très bons élèves de l’Assemblée nationale. L’élu affiche 36 semaines d’activités parlementaires au cours des douze derniers mois. C’est l’un des députés parisiens les plus actifs en la matière.

Membres de plusieurs commissions, Christophe Caresche est particulièrement actif au sein de la Commission des affaires européennes, en tant que vice-président du groupe socialiste éponyme. « Député, c’est mon seul mandat, explique-t-il. Cela me permet d’être performant au Parlement où les sujets sont complexes et demandent un gros travail de réflexion intellectuelle.

Trois rapports rédigés

En 2011, Christophe Caresche a présenté quatre propositions de loi écrites. À ce titre, il fait partie des 150 premiers députés. L’une de ces propositions, déposée avec le groupe socialiste, était consacrée à une taxe sur les transactions financières. « Elle a été discutée à l’Assemblée et rejetée, au motif que la France ne pouvait être la seule à appliquer une telle mesure », souligne le député. Lequel a aussi rédigé trois rapports, tous consacrés à la gouvernance européenne.

L’assiduité du député Caresche est néanmoins tempérée par le nombre de questions écrites déposées à l’Assemblée nationale : deux, seulement. Réponse de l’élu : « On peut poser des questions écrites sans venir à l’Assemblée. En général, les députés les moins présents sont ceux qui posent le plus de questions écrites. Histoire de montrer aux administrés que leur député travaille… » D’un autre côté, il n’a déposé également que deux questions orales. « Je ne cherche pas à faire du chiffre ! Il faut savoir être pertinent. »

Christophe Caresche brigue un quatrième mandat de député dans la 18e circonscription aux élections législatives des 10 et 17 juin 2012 : « Je vais entrer rapidement en campagne et travailler sur des arguments politiques. Ce sera une campagne de proximité, en cohérence avec la campagne présidentielle de François Hollande. »

Le bilan 2011 du député Christophe Caresche (source : nosdeputes.fr)
- 36 semaines d’activité.
- 80 présences en commissions.
- 47 interventions en commission.
- 72 interventions longues en hémicycle.
- 328 amendements signés.
- 3 rapports écrits.
- 4 propositions de lois écrites.
- 11 propositions de lois signées.
- 2 questions écrites.
- 2 questions orales.

Lire aussi le bilan de Daniel Vaillant, maire du 18e arrondissement et député de la 19e circonscription en suivant ce lien.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

4 commentaires
  • Nous pouvons nous réjouir, effectivement, de l’assiduité de M. Caresche au Palais Bourbon, fait suffisamment rare, parmi nos députés, pour être souligné. Cela étant, les citoyens sont en droit de s’interroger sur la légitimité d’une carrière de député aussi longue. Après trois mandats successifs, même s’ils sont uniques, ne serait-il pas souhaitable de laisser la place, aussi confortable soit-elle, à de nouveaux élus peut-être aussi talentueux que M. Caresche ? Cette professionnalisation du monde politique ne contribue-t-elle pas au sentiment général d’un éloignement inexorable de nos élus des préoccupations du peuple (mobilité professionnelle, pouvoir d’achat, montant des retraites etc...) ?
    L’ assemblée nationale, haut lieu de l’expression démocratique de notre pays, devrait être le miroir d’un monde en perpétuel mouvement . Beaucoup de chemin reste à parcourir...
    Calvino

    Répondre

  • C. Caresche : « À l’Assemblée, il faut être pertinent » 26 janvier 2012 15:46, par Katouchkia Smirnoffskaîa

    Un vote, un député, une seule mandature non reconductible,pas de députés à vie. Le changement c’est MAINTENANT..!

    Répondre

  • il est foutu C ARESCHE , il n’a jamais rien fait pour sa circonscripion. Trois députés de gauche dans le 18ème = l’arrondissement le plus plus pourri de tout PARIS.

    Enfin l’espoir renaît dans le 18ème, il y a des jeunes dynamiques qui en veulent et qui travaillent dans l’intêrét de leurs concItoyens.

    Répondre

  • On ne peut que féliciter un député qui n’a qu’un seul mandat et qui est aussi assidu à l’assemblée que présent dans sa circonscription - C’est tellement rare - Enfin, il faut être aveugle pour ne pas voir combien le 18 ème a - positivement - changé ! En tant qu’habitante de cet arrondissement depuis + de 15 ans, j’ai été témoin de cette évolution. La candidature de C. Caresche me semble donc tout à fait légitime et bienvenue, comme aux autres habitants de cette circonscription, très probablement.

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes