samedi 25 mars 2017| 24 riverains
 

Elections municipales 2014, mode d'emploi

Le 30 mars 2014, un nouveau maire occupera le fauteuil de Daniel Vaillant, mairie du 18e.

L’échéance approche. Les 23 et 30 mars 2014, les électeurs du 18e se rendront dans l’un des 65 bureaux de vote de l’arrondissement à l’occasion des élections municipales. L’occasion de faire le point sur la manière dont va se dérouler ce scrutin et sur les candidats en présence.

Pour quoi je vote, exactement ?

Lors des municipales parisiennes, on vote à la fois pour des conseillers d’arrondissement et des conseillers de Paris. Concrètement, cela veut dire que le jour du vote, il y aura 45 noms sur chacune des listes présentées. Le Conseil de Paris, auquel siègent 163 élus, réserve en effet 15 sièges à des élus du 18e, qui a aussi 30 conseillers d’arrondissement.

Admettons qu’une liste obtienne la majorité absolue au premier tour. Elle se verra attribuer la moitié des sièges à pourvoir, tandis que les autres sièges seront répartis proportionnellement entre les autres listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages.

Imaginons maintenant qu’aucune liste n’obtienne la majorité absolue à l’issue du premier tour. Un second tour est organisé. Là, la liste ayant obtenu le plus de suffrages récupèrera la moitié des sièges à pourvoir, tandis que les listes ayant reçu plus de 5% des suffrages se partageront les sièges restant (à la proportionnelle). Les premiers sièges répartis seront ceux du Conseil de Paris. Les noms arrivés ensuite iront au conseil d’arrondissement.

Ce sont les conseillers de Paris qui seront chargés d’élire le successeur de Bertrand Delanoë. Ils siègeront au conseil du 18e en plus du conseil de Paris. Ils votent et discutent des affaires de la ville ainsi que du département. Les conseillers d’arrondissement eux ne siègent que dans le 18e, et s’occupent uniquement des affaires de cet arrondissement.

Qui sont les candidats dans le 18e ?

- Eric Lejoindre, 1er adjoint du maire sortant Daniel Vaillant, représentera le Parti socialiste pour cet arrondissement, l’un des bastions de la gauche à Paris.

- Côté UMP, c’est Pierre-Yves Bournazel, l’un des porte-parole de Nathalie Kosciusko-Morizet et conseiller de Paris, qui se présente. Roxane Decorte, exclue finalement de cette liste, se présentera-t-elle sous une bannière dissidente ?

- Les Verts ont placé Pascal Julien, un professeur d’histoire-géographie, en tête de liste.

- Danièle Atala sera en tête de celle du Front de gauche.

- Claude Sauton sera tête de liste au nom du Pari citoyen pour Paris 18.

- Il faudra également compter sur Philippe Martel pour le Front national.

- Et peut-être sur David Pierre-Bloch (ex-UDI ?), lequel pourrait présenter une liste autonome Tous Citoyens.

Qui a le droit de voter aux municipales ?

Comme pour toutes les élections, il faut avoir 18 ans avant le premier tour. Ainsi, une personne née au lendemain du 1er tour ne pourra pas non plus voter au second. Les mineurs émancipés doivent eux aussi attendre d’avoir 18 ans.

Il faut aussi être inscrit sur les listes électorales à temps, et n’avoir pas été privé de ses droits civils ou politiques. La spécificité des élections locales, c’est qu’elles sont ouvertes aux citoyens de nationalité française, mais aussi des ressortissants des pays membres de l’Union européenne. En revanche, pour les étrangers à l’Union, malgré la proposition de François Hollande, ce n’est pas pour tout de suite.

Comment savoir si mon nom est bien sur la liste ?

Les jeunes sont inscrits d’office sur les listes électorales lorsqu’ils atteignent l’âge de 18 ans. Mais cette inscription d’office se fait si le recensement a bien été effectué à temps et qu’il n’y a pas eu de déménagement ensuite.

Pour vous permettre de vérifier que tout est en ordre, la ville de Paris a mis en place un site internet. Ils vous suffit d’y rentrer vos nom et prénom et votre date de naissance pour savoir si vous êtes bien listé, et dans quel bureau de vote.

Il est trop tard pour s’inscrire sur les listes électorales. En revanche, il n’est pas trop tard pour faire une procuration.

Et si j’ai perdu ma carte électorale ?

La carte électorale est envoyée aux électeurs après leur inscription, et ils en reçoivent parfois une nouvelle lors des années de réforme électorale. Si vous avez perdu le bout de papier, ce n’est pas bien grave. Pourvu que vous soyez inscrit sur les listes, la carte électorale n’est pas obligatoire pour voter. Tous les documents suivants peuvent faire office de document d’identité :

Carte nationale d’identité ; passeport ; permis de conduire ; permis de chasser avec photo délivré par le représentant de l’État ; livret ou carnet de circulation, délivré par le préfet ; carte du combattant, de couleur chamois ou tricolore ; carte d’identité ou carte de circulation avec photo, délivrée par les autorités militaires ; carte d’identité de fonctionnaire de l’État, de parlementaire ou d’élu local avec photo ; carte d’invalidité civile ou militaire avec photo ; récépissé valant justification de l’identité, délivré en échange des pièces d’identité en cas de contrôle judiciaire ; attestation de dépôt d’une demande de carte nationale d’identité ou de passeport, délivrée depuis moins de 3 mois, comportant une photo d’identité et authentifiée par un cachet de la commune.

Article réalisé en partenariat avec le Dailyneuvième.

Sur le sujet, lire aussi l’article d’Action Barbès

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes