mercredi 20 septembre 2017| 20 riverains
 

Entre les murs de la gare Ornano, porte de Clignancourt

Les ouvriers s’activent à l’intérieur de la gare Ornano, afin de lui redonner bientôt une nouvelle vie.

L’ancienne gare Ornano, située porte de Clignancourt, dans le 18e arrondissement de Paris, est en travaux. En mai 2014, elle accueillera La Recyclerie, un espace dédié à la restauration et à la nouvelle vie des objets. Reportage et portfolio entre les murs.

Le visage de la porte de Clignancourt va changer dans les prochaines semaines. Coincée entre un KFC et un Mc Donald’s, l’ancienne gare Ornano située au dessus des voies ferrées de la PeÀtite ceinture, dans le 18e arrondissement de Paris, devrait ouvrir ses portes au public en mai 2014. Le lieu, désaffecté aujourd’hui, est en travaux. Sous la houlette de La Recyclerie, il deviendra « un lieu de vie », où il sera possible de se restaurer et de prendre un verre, d’acheter des produits alimentaires issus des circuits courts ou de faire réparer des objets du quotidien.

Deux des propriétaires privés du lieu ont ouvert les portes du chantier à Dixhuitinfo : Stéphane Vatinel, directeur des projets de l’agence Sinny & Ooko, et Martin Liot, qui en est le directeur technique. La gare, en partie à l’abandon depuis des décennies (seuls des commerces, une banque en particulier, ont occupé le devant de la gare, côté boulevard), est encore dans son jus. Et le restera en grande partie. « On ne veut pas d’un endroit nickel, tout neuf. On veut laisser les traces du temps, explique Stéphane Vatinel. Lors de l’ouverture en mai, tout ne sera pas forcément terminé. Le travail sera effectué progressivement. » La décoration, elle, « racontera une histoire », (laquelle, mystère pour le moment), et beaucoup de plantes verdiront l’endroit. Le Wi-Fi sera partout disponible gratuitement.

JPEG - 67.2 ko
La façade de la gare Ornano rénovée, telle qu’elle devrait apparaitre en mai 2014. Crédit © Office parisien d’architecture

La surface de l’équipement rénové avoisinera 400 m2. À l’intérieur, les clients pourront, dès l’entrée, acheter divers produits alimentaires. Sur leur droite sera situé L’Atelier de René. Où deux personnes (un homme et une femme, en principe) répareront les objets du quotidien (petit électroménager, chaises, imprimantes, etc.) Les gens du quartier pourront en profiter, via un petit forfait annuel. Des ateliers seront aussi organisés. À gauche, côté rue Belliard, un "corner" servira de la nourriture à emporter, comme le font déjà les « food trucks » depuis le printemps 2013, sur la terrasse à l’arrière du bâtiment. Stéphane et Martin promettent tarifs légers et nourriture de qualité.

Un bar sera placé au milieu de La Recyclerie. À l’arrière, une salle avec verrière donnant sur les voies pourra être privatisée par des associations locales (pour les distributions de La Ruche qui dit oui, par exemple). Au fond, à droite, « il y aura une pièce à part, qu’on appelle la consigne. Les gens pourront s’y poser, au calme, pour travailler par exemple », indique Martin Liot. Le projet, entre l’achat du lieu (1,4 million), le lancement et les travaux, atteint le budget de 3 millions d’euros. Une vingtaine de salariés devrait être recrutée.

Lire aussi : Avec le Hasard Ludique, au cœur de la gare de Saint Ouen

Pour lancer le diaporama, cliquez sur une photo, puis sur la croix en bas à droite.

Portfolio

Martin Liot et Stéphane Vatinel, deux des propriétaires du nouveau (...)

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes