samedi 25 mars 2017| 25 riverains
 

Prolongement du tramway T3, paroles d'usagers

Le terminus actuel du tramway T3 porte de la Chapelle. Sur le quai d’en face, le bus PC3 prend le relais.

Les travaux pour prolonger le tramway T3 de la porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, jusqu’à la porte d’Asnières dans le 17e, ont commencé lundi 31 mars 2014. Quatre nouvelles stations sont prévues jusqu’à à la porte de Saint-Ouen, à l’horizon fin 2017. Le bus PC3 sera supprimé. Qu’en pensent les usagers ? Reportage.

Porte de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, le tramway T3 et le bus PC3 s’échangent en permanence des passagers. Une routine qui prendra fin à l’horizon décembre 2017, quand le T3 sera prolongé jusqu’à la Porte d’Asnières, dans le 17e, et le PC3 sera supprimé. Les premiers travaux pour renforcer le réseau souterrain ont commencé lundi 31 mars 2014.

Après la Porte de la Chapelle en 2012, c’est donc quatre nouvelles stations de tramway qui verrons le jour dans le 18e arrondissement : de la porte Poissonnière à la porte de Saint-Ouen, en passant par celle de Clignancourt et celle de Montmartre. Jeudi 24 avril 2014, un matin gris de vacances de Pâques, pour la majorité des usagers du PC3 c’est une « bonne nouvelle ».

Soulagement

Assise sous l’abri-bus du PC3 porte de la Chapelle, un enfant dans une poussette à ses cotés, Adala attend patiemment le bus pour aller faire des courses. « Ça sera mieux , assure la jeune femme qui vit dans le quartier de la Chapelle. Le tramway est plus rapide et il y a plus de place que dans le bus. » Elle monte ensuite dans le bus qui se remplit très rapidement.

JPEG - 61.2 ko
Régulièrement bondé et parfois difficilement accessible, le bus PC3 disparaîtra au profit du tramway en décembre 2017.

Quelques minutes après le départ du PC3, Guillaume descend du tramway T3, casque sur les oreilles. Cet habitant du 19e prend le tramway puis le bus tous les jours pour se rendre à son travail, porte de Clichy. C’est avec une forme de soulagement qu’il apprends qu’il n’aura plus à descendre du tramway : « Enfin ! Je n’avais jamais compris pourquoi ils avaient arrêté le tramway porte de la Chapelle, c’est sûr que ça va me changer la vie. » Pour lui, le PC est « bien trop bondé » et « souvent en retard » à cause de la circulation.

Dans le bus entre les portes des Poissonniers et Clignancourt, Saïd, assis dans le fond et en route pour aller voir un ami, se concentre sur le coté écologique : « Le tramway c’est silencieux et surtout c’est électrique donc ça pollue pas, en ce moment on en a bien besoin. »

Nuisance

Porte de Clignancourt, Iona s’apprête à prendre le bus pour aller voir ses grands-parents. Etudiante, elle habite prés de la porte des Poissonniers. Si l’idée d’avoir un équipement neuf lui plait, elle ne voit pas trop la différence entre tramway et bus : « C’est bien parce que ça ne sera pas dégradé comme le bus, mais sinon ça m’est égal, c’est toujours un moyen de transport. »

JPEG - 33.5 ko
« Dans le bus les gens me racontent des histoires et ça fait passer le temps », raconte Djiloun, chauffeur de bus sur la ligne PC3.

En train d’attendre son bus porte de la Chapelle, Kamel marche de long en large sur le quai. Quand on lui annonce la nouvelle, il grogne. Pour lui, le tramway est une nuisance pour la circulation automobile : « À cause des tramways, on ne sait plus où se garer, les taxis n’ont plus de place pour circuler, explique-t-il. On est obligé de prendre d’autres itinéraires, au lieu de faire dix kilomètres on en fait quinze, pour moi c’est une perte de temps. »

Porte de Montmartre, André, retraité, descend du PC. Comme tous les jeudis matins, il se rend au marché pour acheter des légumes. L’idée de prendre le tramway à la place du bus ne lui plait pas, tout simplement parce que son arrêt de bus Camille Flammarion n’existera plus : « Je vais être obligé d’aller au marché à pied », se désole-t-il. 

Conditions de travail

Pour les chauffeurs de bus du PC3 ce sont leurs conditions de travail qui vont changer. Avant le départ, porte de la Chapelle, Djiloun prend l’air. Chauffeur de bus depuis dix ans, il est content pour les usagers : « C’est une bonne nouvelle pour les voyageurs, il faut savoir que le PC3 est une des lignes les plus encombrées d’Ile de France, dans le tramway ils auront plus de place. »

En montant dans son véhicule, il admet qu’il regrettera si un jour il ne doit plus travailler dans un bus : « Je suis quelqu’un de très ouvert, j’aime bien être en contact avec les gens et dans le tramway ou le métro on est enfermé dans sa cabine, on ne voit personne. Dans le bus les gens me racontent des histoires et ça fait passer le temps. »

Le PC3 ne sera pas le seul bus à disparaître à cause du tramway, bientôt ce sera le tour du PC1 (qui relie la porte de Champerret, dans le 17e au pont du Garigliano, dans le 16e). Anne Hidalgo, maire de Paris, a en effet exprimé la volonté que le T3 fasse le tour de Paris pour revenir au Pont du Garigliano, son point de départ, lors d’une conférence de presse, mercredi 17 avril 2014.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes