mercredi 20 septembre 2017| 826 riverains
 

Lavach' pour la dernière du Lavoir moderne parisien

En 2010, Lavach’ a fêté ses dix ans de carrière au Centre Musical Barbara, à Barbès.

Née dans la Goutte d’Or voilà plus d’une dizaine d’année, Lavach’, formation cosmopolite composée de quatre musiciens, donne, jeudi 13 février 2014, le dernier concert du Lavoir moderne parisien, avant fermeture de la salle. Rencontre avec François Roche Juarez, guitariste et tromboniste, à peine remis de la tournée du groupe au Mexique.

Dixhuitinfo - Pourquoi cette tournée au Mexique ?

François Roche Juarez - Les musiciens de Lavach‘ sont d’origines différentes : polonaise, arménienne et je suis Mexicain par ma mère. Nous avons déjà joué en Pologne et en Arménie. C’était au tour du Mexique. L’opération a été organisée par l’Alliance française de Mérida, dans le Yucatàn, qui nous connaît depuis longtemps.

J’ai pris contact avec une troupe de théâtre locale qui fête ses trente ans en 2014. Ils sont engagés dans la défense d’un Mexique solidaire. Ils se produisaient dans les villages du Michoacán, une région difficile, en particulier avec les questions liées au narcotrafic. Nous avons travaillé une semaine avec eux, dans le cadre d’une résidence de travail.

Combien de temps êtes vous restés là-bas ?

Notre tournée a duré trois semaines, dans trois régions. Au total, nous avons donné 11 concerts. Tous très différents : nous avons joué dans un théâtre, dans des festivals au centre des villes, dans des bars… Mais aussi dans la prison de Mérida pour les prisonniers et leurs familles. Sans oublier un concert privé pour des artistes cubains.

Avez-vous des chansons mexicaines dans votre répertoire ?

Quand nous allons à l’étranger nous préparons des chansons du pays hôte que nous jouons avec des arrangements originaux. Là, nous avions préparé deux chansons : la première est très connu et drôle ; la deuxième, c’est ma mère qui me l’a chantait quand j’étais petit. C’était génial : quand on chantait, le public reprenait les paroles en chœur. C’était vraiment super !


Lavach’ en concert au Mexique par dixhuitinfo

Images vidéo : Salomé Laloux-Bard

Vous avez chanté en espagnol pendant cette tournée ?

Oui. Mais nous avons surtout chanté dans beaucoup de langues : grec, arménien, italien, etc. Avec notamment une chanson en français interprétée par Sévane à la fin du concert de Querétaro : c’était Milord, d’Édith Piaf, chanteuse très connue au Mexique. Notre répertoire provient de nombreux endroits dans le monde. Notre musique mélange les cultures.

Quels sont vos meilleurs souvenirs ?

Le dernier soir à Querétaro, là où a été tournée la vidéo. Nous avons joué dans un bar à la mode. Après le concert, des musiciens, nombreux dans le public, ont joué du flamenco et plein d’autres musiques. Nous avions envie de rester. Nous avons finalement joué pour l’équipe qui travaillait dans le bar et le restaurant, après leur service. C’était très émouvant, un peu magique. Je n’oublie pas non plus la première semaine au Michoacán, avec la troupe de théâtre mexicain.

Qu’est-ce-qui vous a le plus inspiré pendant ce voyage ?

Les habitants du Mexique. Ils sont conviviaux, émouvants et partagent beaucoup de tendresse. C’est très important pour eux que tu passes un bon voyage. La musique mexicaine vient de la terre, c’est une musique du cœur.

Allez-vous partager cette expérience mexicaine lors de votre prochain concert ?

Oui, nous allons chanter les titres qui ont été préparés pour la tournée. Et nous continuons à travailler sur des chansons mexicaines que nous avons écouté là-bas.

Votre prochain concert sera donné dans la Goutte d’Or, un endroit important pour vous ?

Oui, il aura lieu au Lavoir Moderne, le théâtre où nous avons commencé. Et cette salle, malheureusement, va disparaître. Notre concert sera le dernier donné dans ce théâtre. Le lendemain, les clefs seront remises à un nouveau propriétaire. Ce concert c’est comme le dernier souffle avant un avenir incertain.

Lavach’ en concert
Jeudi 13 février 2014 - 19h30
Le Lavoir Moderne Parisien
35, rue Léon - 75018
Tarifs : 10€ ; TR : 5€

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

3 commentaires

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes