vendredi 26 mai 2017| 23 riverains
 

Frites, bière et cotillons, le nouvel an belge se fête à Montmartre

Ce week-end, les Belges fêtent leur nouvel an à Montmartre et investissent au passage le Festival des Attitudes Indépendantes. Concerts, cinéma ou performances culinaires sont au programme, samedi 26 septembre 2009, d’une journée festive et décalée, imaginée l’année dernière par le Belge Gilles Vanneste. Lequel s’explique dans dixhuitinfo.

JPEG - 33.7 ko
L’année dernière, 2000 personnes ont fêté le Nouvel an belge à La Flèche d’Or, dans le 20e arrondissement.

Les Français, c’est bien connu, aiment les blagues belges. Gilles Vanneste, sujet de sa Majesté Albert II de Belgique, et habitué de la ligne Thalys Bruxelles-Paris depuis six ans, l’a bien compris : « Le nouvel an belge ? C’est né d’une blague ! ». Il y a quelques années, le jeune homme qui a établi ses quartiers à Paris, participe avec sa bande de copains à la soirée du Nouvel An Russe. « Mes potes étaient hystériques, et on s’est rendu compte qu’il n’y avait que des Belges dans cette soirée russe. J’ai donc eu l’idée de faire croire aux Français que la Belgique avait son propre nouvel an, en dehors du calendrier grégorien ! ».

Chacun le sait, explique l’organisateur, en France, les Belges peuvent tout se permettre. L’expérience débute donc à La Flèche d’Or le 30 mai 2008. La soirée est un succès, 2000 personnes se pressent à l’entrée de la salle de concert, et Gilles Vanneste décide de renouveler l’expérience, dans plusieurs salles de spectacles montmartroises. « Les habitants de Montmartre ont l’esprit parfait pour ce genre de délire », justifie-t-il.

JPEG - 37.9 ko
Phantom feat Lio, au Trois Baudets, samedi 26 septembre, à 20h30.

L’idée : promouvoir le dynamisme de la scène musicale et culturelle belge à travers l’idée absurde d’une soirée de nouvel an. « La société belge est moins rigide que la société française parce que comme nous sommes un petit pays inoffensif, nous avons moins de comptes à rendre, explique le créateur de l’événement, et ça se ressent dans la liberté de création. »

C’est donc sur la ligne Anvers (bien sûr) – Pigalle – Blanche que la scène musicale d’avant-garde belge va se retrouver le samedi 26 septembre 2009. Toute la journée, Montmartre vivra à l’heure de la Belgique, avec des animations de rue, des performances et une journée de cinéma belge au Ciné 18. Les célèbres galopins de la bande dessinée Quick et Flupke seront à l’honneur au Café Burq, qui proposera pour l’occasion un menu belge. En tout, une trentaine de commerçants montmartrois ont accepté de jouer le jeu et de participer à l’événement.

JPEG - 48.7 ko
Mâäk’s Spirit se produira chez différents commerçants de Montmartre.

Mais c’est évidemment à la tombée de la nuit que débuteront réellement les festivités, avec des concerts au Divan du Monde, aux Trois Baudets - avec une guest star en la personne de Lio, chanteuse décalée s’il en est, et accompagnée de ses compères Miam Monster Miam & Jacques Duvall - au pub O’Sullivan et une soirée de clôture à l’Elysée Montmartre. Et comme les Belges ne font jamais rien comme tout le monde, le compte à rebours de la nouvelle année se fera à 2h20 du matin avec « une surprise 100% Belge ». Des cornets de frites pour tout le monde ?

Plus d’info et le programme complet du Nouvel An Belge sur le site : www.nouvelanbelge.com
Le programme du Festival des Attitudes Indépendantes en cliquant ici

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes