mardi 17 octobre 2017| 17 riverains
 

Les Voix de la Ville, une balade sonore à la Goutte d'Or

Mélanie Antoine et Aurélien Caillaux étaient présents pour le lancement du festival Transeuropa le 9 mai.

Pour le lancement du festival Transeuropa à Paris, trois associations organisaient, mercredi 9 mai 2012, une balade dans les rues de la Goutte d’Or, dans le 18e arrondissement de Paris. Parmi elles, Les Voix de la Ville, qui proposent une promenade sonore, à la découverte du quartier et de ses habitants.

Les Voix de la Ville sont nées d’une rencontre, celle de Mélanie Antoine et d’Aurélien Caillaux. Approchant tous deux la trentaine, elle est journaliste, lui, urbaniste. Il y a maintenant trois ans, ils se lancent un défi original : donner à voir le quartier de la Goutte d’Or de l’intérieur, raconté par ses habitants, à travers une balade sonore. Tous deux sont Parisiens. Il y a trois ans, Mélanie habite déjà le 18e, Aurélien vit à Jussieu. « J’ai découvert le quartier par hasard, en m’y baladant, tout seul. Il y a un fort sentiment d’appartenance dans ce quartier. J’ai été séduit par son identité. Ce n’est pas la mienne, mais je l’ai adopté », raconte Aurélien, qui a déménagé dans le 18e il y a près d’un an.

JPEG - 40.4 ko
Aurélien Caillaux travaille aujourd’hui pour Médecins du Monde mais aimerait se consacrer aux Voix de la Ville à plein temps.

S’ils n’étaient pas tous deux du quartier, ils étaient en revanche familiers des projets sonores. Mélanie est journaliste radio et Aurélien travaillait sur les archives orales de la politique de la Ville.
Leur inspiration, ils la tirent de Sound walk : Une balade parisienne un peu particulière, guidée par la voix langoureuse d’actrices. Entre rêves et réalité, le visiteur suit pas à pas les voix, pour entrer dans un monde de fiction. On découvre Pigalle avec Lou Doillon, Saint-Germain des Près avec Virginie Ledoyen...
Dans les Voix de la Ville, pas de fiction, mais des habitants, bien réels, qui racontent leur quotidien, leurs lieux préférés, leur rapport au quartier, ses évolutions, ses secrets.

le magasin Kata by DeborahBerthier


Rencontres aux détours du quartier

Vingt-deux personnes témoignent. Parmi elles, un éducateur travaillant dans un centre de désintoxication, des jeunes du quartier, des vendeurs de cigarettes sans-papiers, une couturière, etc. « Cela va peut-être sembler cliché, mais on voulait représenter le quartier dans toute sa diversité et sa richesse, sans mettre les gens dans des cases » , raconte Aurélien.

Problèmes de sécurité by DeborahBerthier


Les Voix de la Ville se sont bâties de fils en aiguilles, de bouche à oreille, pour former un véritable chœur, mais hétérogène, « parce que nous ne cherchions pas à montrer une cohérence mais plutôt la complexité du quartier » , poursuit l’urbaniste.

Au départ, c’est un de leur ami qui a témoigné, puis l’ami d’un ami. Puis, comme ils n’avaient pas de réelle légitimité dans le quartier et qu’il est parfois difficile d’entrer en contact avec les habitants, ils se sont tournés vers les associations de quartier. A.D.O.S, une association qui aide les jeunes de la Goutte d’Or, les a par exemple beaucoup aidé. C’est le directeur de l’association qui les a mis en relation avec des jeunes,« pour leur donner la parole et leur permettre de donner à voir le quartier autrement » , explique le directeur.
Aurélien et Mélanie sont aussi entrés en contact avec l’Association des Algériens de France, en franchissant la porte de l’association, un peu par hasard. Mais certaines personnes sont absentes de cette promenade sonore. « Les petits vieux qui se retrouvent pour discuter en face du café de la Goutte d’Or, on aurait bien aimé les interroger. On n’a pas osé, peut-être par timidité », avoue Aurélien.

Visites de la Goutte d’Or en mai

La balade sonore et la carte du quartier sont téléchargeables sur le site des Voix de la Ville. C’est donc une promenade que l’on peut faire seul, sans guide, avec son MP3 sur les oreilles. Pour ceux qui n’auraient pas de MP3, des journées de visite sont organisées tous les week-end de mai. La première promenade a eu lieu en mars. Les habitants ont vu des touristes défiler toute la journée dans le quartier.« Au bout d’un moment, ils les suivaient et leurs montraient le chemin en leurs disant : “C’est par là, c’est par là ! ” », raconte Aurélien. Les retours ont été plutôt bons, à la fois de la part des habitants du quartier et des visiteurs. La plupart d’entre eux sont en fait des Parisiens souhaitant découvrir ce quartier. Nicole Simonin, venue faire la visite jeudi 9 mai, vit à Belleville. « Je passe souvent dans ces rues, explique-t-elle, mais je ne connais pas vraiment le quartier. » « C’est l’occasion de découvrir le quartier de l’intérieur, poursuit Catherine Loveland Aubin, guide touristique à Paris, d’origine américaine, qui vit dans le 13e arrondissement. C’est un quartier très vivant et coloré. Il y a des tissus africains magnifiques. Je pense qu’il y a des choses de premier intérêt dans ce quartier ».

Square Léon by DeborahBerthier


Balades sonores à venir

Les projets des deux jeunes gens ne s’arrêtent pas là. En juin, ils partent pour la Guyane, à Saint-Laurent du Maroni. Là-bas, ils vont réaliser une nouvelle balade sonore, en collaboration avec l’Office de tourisme. « Notre postulat, est que chaque lieu a une histoire, quelque chose à raconter. » Ils ne connaissent pas encore la Guyane mais cela ne devrait pas être une barrière. Venir de l’extérieur permet d’avoir de la distance, une vision plus globale des lieux, selon eux.

Pour Paris aussi, ils ont des projets plein la tête. Du quartier de la Chapelle dans le 18e arrondissement, à Belleville, en passant par Saint-Ouen, c’est toute la petite couronne de Paris qu’ils voudraient raconter. Et pourquoi pas un webdocumentaire, sur le quartier Cristino-Garcia, à Saint-Denis. « On a commencé par la Goutte d’Or parce que c’est un quartier que l’on connaît bien et qu’on aime. C’est aussi un quartier très riche, dont on parle beaucoup. C’était peut-être l’endroit le plus facile pour démarrer », explique Aurélien.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes