lundi 18 décembre 2017| 16 riverains
 

Street art pour Nuit Blanche, boulevard de la Chapelle

Le 23 boulevard de la Chapelle comme il devrait être dimanche 2 octobre ©Yola

Pendant la Nuit Blanche, samedi 1er octobre 2011, l’immeuble du 23 boulevard de la Chapelle, dans le 18e arrondissement de Paris, sera transformé par l’artiste polonaise Jola Kudela. Un immense photomontage, constitué de portraits d’habitants de la Goutte d’or, sera collé sur les murs du bâtiment voué à la démolition. Consultez aussi le programme de la Nuit Blanche.

L’immeuble du 23 boulevard de la Chapelle vit ses derniers instants dans la gloire. Voué à la démolition, ses murs accueilleront pour la Nuit blanche parisienne, samedi 1er octobre, le travail de l’artiste polonaise Jola Kudela.

Depuis le jeudi 29 septembre au soir, Yola, son nom d’artiste, reconstitue un tableau de l’artiste polonais Jacek Malczewski, intitulé "cercles vicieux", avec un photomontage de plusieurs portraits d’habitants de la Goutte d’or. L’œuvre s’inscrit dans la mouvance du street art, ou art urbain en français, qui prend place dans la rue, sur les murs, les trottoirs ou dans les parcs. Le collage sera finalisé en direct, sous les yeux des participants de la Nuit blanche, samedi soir.

JPEG - 38.5 ko
Mis en place de l’oeuvre, jeudi 29 septembre 2011, vers 22h ©Yola.

Le thème de l’œuvre ? L’immigration. Un thème que Yola connait a double titre, d’une part pour avoir elle-même quitté sa Pologne natale et s’être installée en France et, d’autre part, pour habiter dans la Goutte d’or depuis bientôt 10 ans. « Le 18e est arrondissement très mixte ; c’est un point de chute pour beaucoup de nouveaux immigrants. J’ai voulu représenter cette quête du Saint-Graal que peut représenter l’émigration, puis l’égarement, la solitude ».

Les trois derniers samedis de septembre, elle a donc organisé, en toute discrétion, une séance photo à l’Écho-musée. « J’ai attendu que les gens rentrent. Quelques explications et ils se sont retrouvés devant mon objectif. Je me souviens avoir couru dans la rue après 2 ou 3 personnes que je voulais absolument photographier ! » Une fois en possessions des portraits, elle a réalisé le photomontage qui a ensuite été imprimé par petits bouts avant d’être collé sur la façade de l’immeuble.

Galerie urbaine
Pourquoi cet immeuble boulevard de la Chapelle ? « Ce bâtiment va bientôt être détruit. Les volets sont constamment fermés. J’ai voulu proposer un autre visuel, habiller l’espace, explique Yola. Autre avantage, il est visible depuis le métro aérien qui passe tout près, et peut être vu aussi bien par les habitants depuis la rue, que les voyageurs, depuis la rame ». L’œuvre n’est pas isolée. Outre Paris, Yola l’a déjà réalisé à Buenos Aires, en mai 2011, et bientôt à Londres.

Sur le net :
Yolart.net
Paris Street Art

Le programme complet de la Nuit blanche sur nuitblanche.paris.fr

Portfolio

Mis en place de l'oeuvre, jeudi 29 septembre 2011, vers 22h (...) Quelques heures plus tard... ©Yola Le montage photo final ©Yola

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:

1 commentaire
  • Street art pour Nuit Blanche, boulevard de la Chapelle 6 octobre 2011 14:59, par Le Slameur2coeur

    Si par hasard vous passez par Paris ces temps -ci,
    et si encore par hasard ,vos roues , vos pas ou les transports
    vous amènent à bon port dans les parages de la Gare du Nord.
    Sachez qu’en empruntant le pittoresque Faubourg Saint Denis,
    Vers le nord...,dans la direction de la porte de la Chapelle.
    En arrivant sous les poutrelles du pont de la station La Chapelle
    et vous dirigeant vers la droite sur environ deux cent mètres :
    Préparez-vous à prendre la grande claque que la vision de la fresque
    gigantesque de YOLA KUDELA va vous mettre.
    Aimé NOUMA

    Répondre


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes