jeudi 27 avril 2017| 25 riverains
 

Notre sélection de beaux livres pour Noël

Dessins extraits de l’extraordinaire bande dessinée Building Stories (Chris Ware).

Pourquoi le Père Noël ne glisserait-il pas un beau livre au pied du sapin ? Aventures, photos, histoires étranges, romans policiers, BD, jeunesse, cuisine exotique : en collaboration avec les libraires de l’Humeur Vagabonde, dans le 18e arrondissement de Paris, nous avons sélectionné douze livres à offrir pour les fêtes de fin d’année.

.

Building Stories Chris Ware
Delcourt - 69,95 €
Voilà un étonnant coffret qui devrait séduire les amateurs de bande dessinée et les fanatiques de livres-objets. Building Stories regroupe 14 albums, déclinés en fascicules, magazines et posters, contenus dans un grand coffret cartonné. Coupes d’immeuble, histoires étage par étage, flashbacks et narrations parallèles, Chris Ware développe plusieurs récits qui se mêlent et se répondent pour conter les interactions sociales d’un voisinage de Chicago. Relations familiales, liaisons amoureuses, séduction, paternité, éducation, les thématiques évoluent au gré des choix du lecteur et construisent un récit fin et sensible. Pour en savoir davantage, lire l’interview de Chris Ware publiée sur le site Internet du journal Le Monde, fin novembre 2014.

.

Gary Winogrand Sous la direction de Leo Rubinfien
Flammarion - 45,00 €
Poursuivons notre voyage aux Etats-Unis. En feuilletant le travail de Gary Winogrand, un photographe américain de l’après-guerre, célèbre pour ses photos de New-York et de la vie au USA depuis les années 1050 jusqu’aux années 1980. Un travail en noir et blanc remarquable : l’auteur travaille au plus près de ses sujets. Ses images racontent des tranches de vie au cœur des sixties dénuées de fioritures. À sa mort, en 1984, Gary Winogrand a laissé derrière lui environ 6500 films qu’il n’a jamais vus. Ce beau livre montre donc des dizaines de photos inédites. Au total, l’ouvrage rassemble 460 clichés. Il est composé de trois parties : New-York, entre 1950 et 1970 ; les voyages de l’auteur dans le reste de l’Amérique, à la même période ; et enfin son œuvre dite de « maturité », avec des images du Texas et de Californie du Sud, ainsi que de Chicago, de Washington, de Miami et d’ailleurs. Un superbe voyage que l’on peut inaugurer en feuilletant ici quelques pages de l’ouvrage.

.

>Blue Note : le meilleur du jazz depuis 1939 Richard Havers
Textuel - 59,O0 €
Les Etats-Unis, toujours, côté musique, cette fois. Le label américain Blue Note fête ses 75 ans. En matière de jazz, Blue Note c’est plus qu’une maison de disque. C’est une marque. Une patte. Une couleur. Miles Davis, Sidney Bechet, Art Blakey, Thelonius Monk, Bud Powell, Ornette Coleman, Donald Byrd, Jimmy Smith... ont enregistré pour la vénérable maison. Laquelle est aussi connue pour ses techniques d’enregistrement novatrices et ses audaces sonores. En outre, les pochettes de Blue Note, reconnaissables entre toutes, ont façonné en grande partie notre regard sur le jazz. Grand spécialiste de jazz, Richard Havers retrace l’histoire de ce label mythique et met en lumière le contexte de création de 75 albums majeurs. Il donne aussi la parole à tous ceux, artistes, producteurs, critiques, pour qui Blue Note continue de jouer aujourd’hui un rôle capital.

.

Catch a Fire - la vie de Bob Marley Timothy White
G3J Éditions - 29,00 €
En musique, toujours, destination les Caraïbes, à quelques encablures des côtes sud des USA. Bob Marley est l’une des seules stars planétaires issue d’un pays du tiers monde : la Jamaïque, ancienne colonie britannique, une île pas plus grande que la Corse. Son histoire est singulière. Si elle se mêle avec le développement du rastafarisme, mouvement de pensée né en Jamaïque au début des années 30, elle témoigne surtout de l’évolution et de la popularité du reggae, musique révolutionnaire portée par des rythmes lancinants. Et, pour le commun des mortels, Bob Marley en est l’unique dépositaire. Trente cinq ans après sa mort, sa stature en tant que star du reggae, d’icône de la culture pop et de rebelle porte parole des revendications sociales de son pays, n’a jamais cessé de croître. La biographie écrite par Timothy White livre un portrait de l’homme et de son époque, plongeant le lecteur au coeur de la vie du musicien et de Kingston, la capitale bouillonnante de la Jamaïque. Cette biographie, que l’on peut qualifier de référence, comporte une discographie détaillée et mise à jour.

.

Rouge ou mort David Peace
Rivages - 24,00 €
Sous forme de roman, David Peace retrace l’histoire du légendaire club de football de Liverpool en Angleterre. Et celui qui en parle le mieux, c’est le journaliste Bruno Roger Petit dans un article du Figaro : C’est un livre sur le foot. Un livre sur Liverpool. Un livre sur Bill Shankly, le coach des Reads, de 1959 à 1974. On y parle du foot d’avant. Du foot pour les ouvriers. Du foot à l’ancienne. Bill est une légende. Bill est un entraineur qui pense travail. Bill est un entraineur qui pense aux supporters. Bill est l’âme du club. Rouge ou mort est un roman sur le foot. Rouge ou mort est un roman sur le foot anglais. Rouge ou mort est un roman vrai. Rouge ou mort est un roman de sueur et de labeur.

.

Œuvres - Ryszard Kapucinski Préface de Pierre Assouline
Flammarion - Mille et une pages - 35,00 €
Lire Ryszard Kapucinski, c’est partir à la rencontre d’un formidable journaliste, témoin du XXe siècle, observateur inlassable des conflits et des révolutions (de la guerre civile en Angola à la chute des régimes dictatoriaux en Éthiopie ou en Iran, des soubresauts de l’Amérique latine à la désintégration du bloc soviétique). Mort en 2007, Kapucinski était un reporter exceptionnel, un homme de terrain au regard d’ethnologue, qui avait pour maîtres mots curiosité et empathie. C’était aussi un écrivain de talent, explorateur passionné de la frontière entre écriture documentaire et littérature, dans la lignée d’un Albert Londres ou d’un Truman Capote. « Sorcier suprême du reportage » (John le Carré), Ryszard Kapucinski a été traduit dans le monde entier et porté aux nues par Gabriel García Márquez et Salman Rushdie. Ce volume rassemble ses plus grands textes ainsi que des extraits d’un recueil de jeunesse inédit en français.

.

Aller simple pour Nomad Island Joseph Incardona
Seuil - 19,00 €
Iris consulte les sites de clubs de vacances quand s’affiche sur son écran : « L’île de vos rêves vous aime déjà, Iris… » Juste ce qu’il lui faut : épouse de banquier suisse et mère de deux enfants, elle s’embête ferme au bord du lac Léman, et son couple bat de l’aile. Dès leur arrivée à l’aérodrome de Nomad First, les Jensen constatent des dysfonctionnements laissant à penser que le paradis annoncé n’en a que l’apparence. Ils ignorent encore que l’endroit n’est répertorié sur aucune carte. Bientôt, le lecteur se demande ce qui va se détériorer en premier, de la cellule familiale fragilisée ou du bonheur vanté par « la Brochure », qu’impose à de bien étranges résidents un encadrement pour le moins dirigiste. Thriller allégorique et satire sociale, Aller simple pour Nomad Island est un roman noir qui joue avec la paranoïa et la psychose tout en posant la question fondamentale du bonheur à tout prix. Frissons et malaise garantis. Joseph Incardona est un écrivain, scénariste et réalisateur italo-suisse de langue française. Auteur d’une dizaine de romans, dont Lonely Betty, Grand Prix du roman noir en 2011 à Beaune, il vit à Genève.

.

L’ours est un écrivain comme les autres William Kotzwinkle
Cambourakis - 22,00 €
Voilà un roman totalement délirant. Et par les temps qui courent, ça ne fait pas de mal... Un écrivain enterre son manuscrit dans la forêt dans le but de le protéger, la précédente version de son texte ayant été détruite dans un incendie. Un ours le découvre et le lit. Le plantigrade est persuadé qu’il a découvert un best-seller, le sésame susceptible de lui ouvrir les portes du monde humain – et de ses supermarchés aux linéaires débordants de sucreries… Le livre sous le bras, il s’en va à New York, où les éditeurs vont se battre pour publier l’oeuvre de cet écrivain si singulier – certes bourru et imprévisible, mais tellement charismatique ! Devenu la coqueluche du monde des lettres sous le nom de Dan Flakes, l’ours caracole bientôt en tête de liste des meilleures ventes. William Kotzwinkle, né en 1938 en Pennsylvanie, est l’un des écrivains américains les plus comiques : il s’en donne à coeur joie dans cette parabole animalière hilarante, irrésistible satire des milieux littéraires et médiatiques.

.

Les aventures improbables de Peter et Herman ou le tour du Monde en 25 escales Delphine Jacquot
Les Fourmis rouges - 13,00 €
Les jeunes lecteurs, à partir de quatre ans, vont adorer ce livre d’aventures richement illustré. Les plus vieux aussi, probablement. Peter (artiste taupe) et Herman (docile cigogne), entreprennent un tour du monde en vingt-cinq escales. Russie, Japon, Pérou, Groenland… autant de lieux propices à des situations cocasses, qui se suivent et ne se ressemblent pas. Chaque double page (qu’on lira « à l’italienne » malgré une reliure « à la française ») est une sorte de carte postale à l’humour absurde, dans la veine de Glenn Baxter. Avec ses images au crayon de couleur, denses et minutieuses, Delphine Jacquot signe là son projet le plus personnel et le plus drôle. Format original, dos toilé : ce carnet de voyage pittoresque est un objet à la fabrication précieuse et soignée. Un résumé de l’histoire en vidéo en suivant ce lien.

.

La nuit quand je dors... - Ronald Curchod
Rouergue - 18,00 €
À l’heure de s’endormir, un petit bonhomme embarque pour une promenade onirique et muette qui le conduit dans plusieurs univers aussi terrifiants que merveilleux. La palette surréaliste de Ronald Curchod, son sens de la narration fantasque et son humour qui dissipe les angoisses font de ce parcours enchanté un cauchemar délicieux. Certains endroits racontés dans le livre peuvent effrayer (en particulier ceux qui évoquent des personnages de conte), d’autres fleurent bon l’invitation au voyage : dans une maison accrochée à l’envers sur une montagne, il rencontre des chauve-souris-parapluie, parapluie dont il se sert pour s’envoler et atterrir sur la banquise, sur le dos d’un ours dont la tête est ornée d’une ville fortifiée, ville fortifiée qu’il explore, et ainsi de suite... Chaque univers est représenté par un bâtiment ou une petite maison, à la fenêtre duquel on s’approcherait à pas feutrés, pour voir ce qu’il contient. Chaque tableau est traversé par cette sensation d’étrangeté et de poésie que l’on peut trouver dans l’œuvre du peintre Magritte, avec ses trompe-l’œil et ses motifs de ciel et de nuages.

.

Le grand cours de cuisine Ferrandi L’École française de la gastronomie
Hachette - 49,95 €
C’est l’heure de passer à table. Mais avant, puisons l’inspiration culinaire dans un livre de recettes. Mais pas n’importe lequel. On parle de repas de Noël, de Réveillon ! Le cours de cuisine de Ferrandi est un ouvrage destiné aux élèves de cette fameuse école mais aussi au grand public qui souhaite apprendre de la pédagogie qui y est proposée. Apprendre à cuisiner, c’est apprendre des techniques dans le but de les maîtriser progressivement pour atteindre un niveau qui laisse place à la créativité culinaire. Cuisiner c’est aussi connaître et savoir choisir les produits travaillés. Chaque sujet est introduit par une table ronde tenue par des professeurs de l’école. Ils en présentent l’essentiel pour que le lecteur puisse avoir une vision complète du sujet traité ainsi que des conseils avisés, des trucs et des astuces de profs pour bien acheter, choisir et cuisiner les produits qui s’offrent à eux. Suivent des pages techniques entièrement illustrées qui détaillent les techniques à maîtriser jusqu’au résultat final. Suivant la pédagogie de l’école, il est proposé au lecteur trois versions d’une même recette, chaque version illustrant un niveau de difficulté. Le niveau un permet de s’exercer aux techniques de base, le niveau deux d’enrichir sa maîtrise par d’autres techniques, le niveau trois d’exercer sa créativité une fois les techniques acquises. Si avec ça on ne trouve pas notre bonheur dans l’assiette...

.

Toyo : cuisine parisienne, saveurs japonaises Toyo Nakayama
Hachette - 35,00 €
Ce beau livre est une aubaine pour changer de la dinde aux marrons. Raffinés, parfumés et subtils, les plats de Toyo invitent à un véritable voyage gastronomique d’Est en Ouest. Minutie et délicatesse de la cuisine japonaise, force et puissance de la cuisine française, Toyo s’inspire et prend le meilleur de chaque culture. Au fil d’un repas kaïseki traditionnel, cuisine de la haute gastronomie japonaise, le livre propose des recettes où se mélent et se répondent les goûts et saveurs des deux pays. Une rencontre du Vieux Monde et de l’Extrême-Orient à chaque bouchée. Flan de soja, caviar et fleur de coriandre, Taro et poulpe à la sauce d’anchois, Rouleaux de printemps, consommé de poulet, Oden de joue de veau, Saint-Jacques frites en mijinko, Compote de kumquats et infusion de gingembre... Cuisinier personnel du couturier Kenzo pendant plusieurs années, Toyo est aujourd’hui chef de son établissement éponyme parisien où il propose une carte tour à tour française et japonaise.

.

La librairie L’Humeur Vagabonde
44 rue du Poteau, 75018 Paris
Tél. : 01 42 23 23 15

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes