jeudi 23 mars 2017| 25 riverains
 

La Nuit blanche s'invite en façade gare de Saint Ouen

La façade de la gare de Saint Ouen a été peinte en blanc pour recevoir les images projetées par Cyclops, cette nuit, lors de la 14e Nuit blanche.

La 14e édition de la Nuit blanche passe ce soir par la gare de Saint Ouen sur la petite ceinture, dans le 18e arrondissement de Paris. La Hasard Ludique, l’association chargée de faire revivre le bâtiment, convie le quartier à découvrir sur la façade du bâtiment, une performance musicale et vidéo inédite.

« La Nuit Blanche colle parfaitement à la dynamique du Hasard Ludique : animer ce quartier du 18e arrondissement de Paris longtemps en marge des circuits et événements culturels parisiens. » Vincent Merlet, l’un des responsable de l’association chargée de transformer l’ancienne gare de Saint-Ouen, sur les voies ferrées de la petite ceinture, est enthousiaste. Ce soir, samedi 3 octobre 2015, le Hasard Ludique participe à la 14e Nuit blanche parisienne, l’un des événements les plus courus de la capitale.

Détails de la performance sur le Facebook du Hasard Ludique

Parmi la vingtaine d’animations proposées dans le 18e, l’association donne carte blanche, dans le cadre du Off, à l’artiste Cyclops (Julien Ribot), qui a imaginé une œuvre inédite à la croisée des arts plastiques, de la performance musicale et de la vidéo. « L’aménagement de la gare en lieu culturel sera achevé fin 2016, l’intérieur est en travaux, explique Vincent Merlet. Nous avons donc souhaité investir les espaces extérieurs autour du bâtiment. »

Le programme complet de la Nuit blanche sur le site de la mairie du 18e

JPEG - 68.6 ko
Vincent Merlet, du Hasard Ludique, sur le boulodrome devant la gare de Saint Ouen, qui servira d’espace expo/détente, lors de la Nuit blanche.

Sur la façade de la gare vouée à disparaître, Julien Ribot projetera un film d’animation de quinze minutes. L’artiste accompagnera simultanément la projection en interprétant au clavier trois compositions aux couleurs pop et psychédéliques de sa composition. Il sera épaulé par un batteur afin d’assurer la performance. Vidéo, musique : le tableau ainsi composé est baptisé Do you feel 9. « Une manière d’évoquer le futur de la gare de Saint Ouen, souligne Vincent Merlet. Le chiffre 9 symbolise la renaissance, la création, la métamorphose. »

La performance intégrale se répétera de 20h à 2h du matin. Le film seul sera ensuite projeté jusqu’à 5h. La rue Jacques Kelmer sera fermée à la circulation. La placette et le boulodrome situés face à la gare seront dédiés à la Nuit blanche. IDTGV, partenaire de la manifestation, proposera jeux et places de TGV à gagner. Les visiteurs auront loisir de se restaurer à deux food trucks et une buvette mis en place sur le parvis de la gare. Les marathoniens de la Nuit blanche pourront même se faire masser sur place.

Lire aussi :
- La gare de Saint Ouen renaît sur la petite ceinture
- Avec le Hasard Ludique, au cœur de la gare de Saint Ouen
- L’expo Égarez-vous raconte la gare de Saint Ouen

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes