lundi 23 octobre 2017| 29 riverains
 

La Halle Saint Pierre sous le vent de l'art brut, partie 2

Œuvre de Aaltje Dammer (détail).

La Halle Saint Pierre, temple de l’art brut situé dans le 18e arrondissement de Paris, accueille jusqu’en janvier 2015, le deuxième volet de sa série d’expositions internationales. Après l’exposition Charlotte Zender en 2011, place à l’impressionnante collection De Stadshof : Sous le vent de l’art brut/2.

C’est une des plus grandes collections étrangères d’œuvres d’art brut que la Halle Saint-Pierre accueille depuis septembre 2014, et ce jusqu’au 4 janvier 2015. Le fonds néerlandais De Stadshof, riche de 7 000 œuvres et de 350 artistes, a pris place dans le lieu emblématique montmartrois. Cette collection, démarrée au milieu des années 80, possédait son propre musée aux Pays-Bas, à Zwolle, jusqu’en 2001, avant d’être accueillie en 2002 au sein du Musée du Dr. Guislain, à Gand en Belgique.

Sous le vent de l’art brut/2 représente 300 œuvres de cette collection. Elles sont signées par 40 artistes, pour la plupart situés en marge des milieux professionnels. L’expo occupe les deux étages de la Halle. Comme à chaque exposition, le visiteur est confronté à l’incroyable diversité de l’expression artistique humaine, que ce soit dans les thèmes explorés (souvent de façon obsessionnelle, voire acharnée), les techniques mises en oeuvre, les matériaux utilisés. En témoignent les sculptures filaires de Marie-Rose Lortet, ou bien celles de Markus Meurer, composées d’objets récupérés du quotidien (canettes, tuyaux d’aspirateur…).

Autres créations marquantes, les paysages urbains torturés de Willem van Genk, qui fabriqua aussi nombre de trams ou trolleybus avec des pièces de métal récupérées. À ne pas manquer également, les troublants dessins compulsifs de Hanz Scholze, les figurines de bois apaisantes de Saï Kijima, les anxiogènes dessins apocalyptiques au fusain de Donald Pass, ou les incroyables tableaux (tout de couches de peintures à l’huile accumulée ou de fils de soie tissés) de Siebe Wiemer Glastra, un touche-à-tout qui se considérait comme « le roi des rois de la peintures ». Impossible d’être exhaustif, bien entendu, le mieux étant de courir apprécier cette riche et détonante exposition de créateurs singuliers.

Sous le vent de l’art brut/2
La collection de Stadshof
Jusqu’au 4 janvier 2015
Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard- 
75018
Renseignements complémentaires, horaires, tarifs, c’est par ici.

Pour lancer le diaporama, cliquer sur une image puis sur la croix en bas à droite.

Portfolio

Aaltje Dammer (Pays-Bas). Marie-Rose Lortet (France). Donald Pass (Royaume-Uni). Willem Van Genk (Pays-Bas). Siebe Wiemer Glastra (Pays-Bas). Markus Meurer (Allemagne). Roy Wenzel (Pays-Bas). Anna Zemankova (République Tchèque).

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes