vendredi 22 septembre 2017| 21 riverains
 

Comptoir Joffrin, le bijoutier des jours heureux

Mariage, naissance, anniversaire : Comptoir Joffrin, bijoutier - joaillier - horloger, installé dans le 18e arrondissement de Paris depuis 1949, rythme les moments forts de la vie. Entreprise familiale, l’enseigne met en avant l’accueil, le professionnalisme de son personnel et l’excellent rapport qualité prix de ses bijoux.

Comptoir Joffrin. L’enseigne évoque l’étape orientale sur une voie maritime. La promesse d’une pierre précieuse offerte au retour d’un long voyage. Synonyme d’excellence depuis plus de soixante ans, Comptoir Joffrin est le bijoutier – joaillier – horloger du 18e arrondissement de Paris. À deux pas de la place Jules Joffrin, au cœur du quartier de la mairie, c’est une boutique incontournable à qui veut sceller dans le temps naissance, anniversaire, mariage ou rencontre : « Un bijou rythme les moments forts de la vie », glisse Mireille Clepkens, PDG de l’enseigne.

Au Comptoir Joffrin, le sérieux de l’entreprise, la qualité des produits, ne sont pas des vains mots. « Nous travaillons essentiellement l’or à 750 millièmes (75 % d’or fin dans le bijou, anciennement dénommé 18 carats) », explique fièrement Christian Cellier, directeur adjoint. Lequel revendique « la sincérité des prix pratiqués », en mettant en avant le rapport qualité prix : « Qualité du produit, accueil, service, notre maison existe depuis 64 ans. Notre capital, c’est la confiance du client. »

Plus de 100m2 d’exposition de bijoux et de montres

Comptoir Joffrin, c’est une affaire de famille. L’enseigne a été créée par les grands-parents maternels de Mireille Clepkens en 1949. D’origine auvergnate, monté à Paris entre les deux guerres, le couple travaillait alors dans une bijouterie de la région parisienne. « S’implanter dans le 18e arrondissement fut question d’opportunité commerciale, de fond de commerce à vendre, raconte Mireille Clepkens. Le magasin de la rue Hermel rassemble deux boutiques acquises en trois ans, pour une superficie de plus de 100 m² d’exposition de bijoux et de montres. »

Porté dans un premier temps par le réseau des Auvergnats exilés à Paris – « Quand un Auvergnat avait besoin d’une montre ou d’un bijou, il venait chez nous » - Comptoir Joffrin prospère rapidement. « Mes parents prennent la suite au milieu des années 50, explique Mireille Clepkens. J’entre moi-même dans l’entreprise en 1976, pour en reprendre véritablement les rênes en 1982. » Entre-temps, elle étudie la gemmologie (la science des pierres précieuses), apprend l’histoire des bijoux, se rode à la création, au façonnage, pratique le sertissage des pierres précieuses.

Les différents diplômes ornent les murs du petit bureau au fond du magasin. Mireille Clepkens a même reçu les Palmes académiques en 2005, car elle a imaginé et mis en place des cursus scolaires relatifs au métier de bijoutier. Elue Madame commerce de France en 2006 et récipiendaire de l’Ordre national du mérite deux ans plus tard, la responsable insiste sur l’un des aspects déterminant de son métier : le professionnalisme. « Notre équipe est composée de professionnels. Depuis sa création jusqu’à sa mise en vente, nous sommes capable de raconter l’histoire d’un bijou à un client. »

Des bijoux sur-mesure, fabriqués selon les désirs de la clientèle

Voilà pourquoi, aux côtés des produits standard, l’équipe de Comptoir Joffrin est capable de fabriquer un bijou à la demande, selon les désirs particuliers de la clientèle. « Chaque client est un cas particulier. Nous sommes à l’écoute. Nous recherchons parfois des pierres introuvables dans le commerce, afin de monter des bijoux exclusifs. » La clientèle est locale. « Puisque nous suivons des familles depuis trois générations, certains ne vivent plus dans le 18e, sourit Christian Cellier. Nous réparons des bijoux vendus par nos grands parents. Ils peuvent être mis au goût du jour et transformé. Un bijou est beau quand il est porté. Il n’est pas fait pour rester dans un écrin. »

Comptoir Joffrin et le 18e arrondissement, c’est une véritable histoire d’amour. « J’y vis depuis toujours, souligne Mireille Clepkens, et je ne souhaite pas vivre ailleurs. J’aime le côté humain, vivant et diversifié du quartier. Quand nous avons voulu ouvrir une deuxième boutique, nous avons cherché ailleurs dans Paris. Tout nous déplaisait. Et puis un jour, en promenant mon chien de l’autre côté de la Butte Montmartre, je me suis dit que la rue Lepic et son environnement très commerçant c’était l’idéal. Nous y avons ouvert une boutique en 2009. Nous offrons le même service que celui apporté par la maison mère. » Et sa responsable est aussi diplômée en gemmologie.

Comptoir Joffrin
28, rue Hermel – 75018 Paris – Tél. : 01 46 06 40 25
5, rue Lepic – 75018 Paris – Tél. : 01 42 64 90 45

Site Internet : www.comptoirjoffrin.fr
Sur Facebook
Sur Twitter
Sur Google+

Pour lancer le portfolio, cliquer sur une image miniature, puis sur la croix en bas à droite dans le cadre blanc.

Portfolio

Vitrine Baptême. Espace alliances. Espace montres. Espace de vente.

Où ça se passe:

Découvrez tous nos articles géolocalisés sur le 18eme arrondissement en un clin d'œil

Partagez cet article:


Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Les commentaires sont modérés à priori, soit avant publication sur le site. Dixhuitinfo.com ne publiera pas les contenus illicites. N'hésitez pas à déclarer tout contenu que vous jugeriez illicite à l'adresse mail redaction@dixhuitinfo.com
 
Derniers commentaires
Les plus lus
Thèmes